SNPPsy

Syndicat national des praticiens
en psychothérapie relationnelle et psychanalyse

Psychopraticiens, psychothérapeutes, psychanalystes,
psychologues, médecins, psychiatres

Formation des psychopraticiens relationnels

Ce qu’en pensent les psys

La position des organisations de psychiatres et de psychologues

Les organisations de psychiatres et de psychologues en France considèrent que la psychothérapie n’est pas une profession spécifique mais une pratique à laquelle leurs diplômes universitaires les préparent.

Les psychologues considèrent généralement qu’une psychothérapie personnelle est nécessaire mais que, d’une façon générale, on peut faire confiance à l’éthique du psychologue qui le conduira à poursuivre toute formation complémentaire qui s’avérera utile.

Les psychiatres français considèrent qu’une psychothérapie personnelle n’est pas absolument obligatoire pour exercer la psychothérapie.

Cependant, les associations européennes de psychiatres et de psychologues proposent une formation complémentaire de 3 ou 4 ans pour une spécialisation en psychothérapie basée sur le trépied classique : psychothérapie personnelle, formation théorique, supervision.

La proposition du SNPPsy

Projet de loi : une protection du titre permettant une double voie d’accès à la profession.

Le SNPPsy propose une loi protégeant le titre de psychopraticien relationnel et la création d’un Conseil national de la psychothérapie qui permettrait à travers une reconnaissance par les pairs, de valider le cursus des diplômés comme des non diplômés qui auront poursuivi une formation sérieuse et approfondie à travers un cheminement personnel et original.

Formation des psychopraticiens relationnels
  1. Généralités
  2. Différents modèles de formation
  3. La formation préconisée par le SNPPsy
  4. Ce qu’en pensent les psys

Mentions Légales

ACCUEIL QUI SOMMES NOUS NOUS CONTACTER PLAN DU SITE