SNPPsy

Psychopraticiens
Psychothérapeutes
Psychanalystes
Psychologues
Médecins
Psychiatres

Guide pratique du consultant

Comment choisir un psy ?

Comment choisir un praticien de la psychothérapie relationnelle ?

Souvent, c’est un ami qui vous a recommandé quelqu’un ; ça ne veut pas dire que cette personne vous conviendra car vous êtes différent de votre ami, mais vous pouvez tout de même aller voir. Si lors du premier entretien vous ne vous sentez pas en confiance, n’hésitez pas à chercher quelqu’un d’autre. Fiez-vous à votre intuition.

Il est en effet nécessaire de se sentir en confiance. N’hésitez pas à voir plusieurs praticiens. Demandez au téléphone combien coûte le premier entretien : il est souvent à prix réduit, parfois gratuit.

Si vous choisissez sur publicité, sachez que les vrais professionnels respectueux des règles d’éthique se soumettent au devoir de réserve dans le contenu et dans les supports de leur publicité qui doit être non mensongère, discrète, décente, respectueuse de la laïcité (c’est-à-dire de toutes les opinions et croyances) et des valeurs démocratiques, respectueuse de la spécificité des confrères.

Vous pouvez consulter l’annuaire des praticiens inscrits au SNPPsy : http://www.snppsy.org/praticiens-en...

Les praticiens dont vous trouverez les noms présentent des garanties de formation et d’éthique.
Les praticiens titulaires ont été agréés par une Commission de pairs sur des critères sérieux. Cela ne veut pas dire qu’ils vous conviendront ou qu’ils soient parfaits, ni que ceux qui appartiennent à d’autres organisations ne soient pas tout aussi compétents, et il est conseillé d’en rencontrer plusieurs avant de choisir. Mais vous limiterez les risques d’erreur ou de charlatanisme en cherchant parmi les membres du SNPPsy.

Un homme ou une femme ?

En soi cela n’est pas le plus important, mais si vous avez une préférence, suivez-la.

Quelles garanties a-t-on quand on cherche un praticien ?

Le fait est que la profession n’est pas actuellement réglementée. N’importe qui peut écrire psychopraticien ou psychanalyste sur une plaque, une petite annonce, une publicité ou un annuaire.

C’est pourquoi le SNPPsy a instauré un processus de titularisation.

Le psychopraticien relationnel® titulaire répond à certains critères de formation et d’éthique, il a été agréé par une commission de pairs.

Qu’est-ce qui fait la qualité d’un psychopraticien relationnel® ?

La qualité du psychopraticien relationnel est définie par :
- un niveau d’individuation qui résulte d’un travail sur soi approfondi,
- une compétence professionnelle acquise par une formation pratique spécialisée à la psychothérapie,
- un questionnement permanent de sa pratique à travers une supervision.

Le praticien de la psychothérapie relationnelle s’inscrit dans une culture psychologique en reconnaissant ses filiations théoriques et méthodologiques, tout en se faisant artisan de sa propre autonomie : il se réfère également à son expérience, sa sensibilité, ses valeurs. Et a acquis une culture élaborée et spécifique dans le domaine des sciences humaines.

Le praticien de la psychothérapie relationnelle est reconnu par une organisation de pairs. Il se soumet à une éthique professionnelle ; cette éthique est définie par le code de déontologie de l’organisation à laquelle il appartient (celui du SNPPsy constitue une référence dans la profession).
Lors du premier entretien, n’hésitez pas à poser des questions au praticien sur sa formation, son éthique, sa supervision, son groupe d’appartenance, etc.

Guide pratique du consultant
  1. La psychothérapie ? Pour qui ? Pour quoi ?
  2. Quelles sont les méthodes ou disciplines...
  3. Nature de la relation
  4. Comment choisir un psy ?
  5. Coût d’une psychothérapie
  6. Durée d’une psychothérapie
  7. Qu’en attendre ?
  8. Le 1er entretien
  9. Comment devient-on un professionnel de la psychothérapie relationnelle ?