SNPPsy

Psychopraticiens
Psychothérapeutes
Psychanalystes
Psychologues
Médecins
Psychiatres

Actualités

Jacques-Alain Miller : procès & invectives. Soutien aux assignés, Élisabeth Roudinesco, SNPPsy & CIFP

Publié le 5 avril 2013

Communiqué de la Société internationale d’histoire de la psychiatrie et de la psychanalyse – SIHPP.
Encore un procès et des invectives de la part de Jacques-Alain Miller

Au fil du temps, Jacques-Alain Miller, sa famille et les membres de leur école (ECF) ont pris l’habitude de lancer des invectives ad hominem ou de poursuivre devant les tribunaux des auteurs de livres ou de films qui ne partagent pas leur opinion. Il y eut d’abord, en 2011, un procès contre les éditions du Seuil et contre Élisabeth Roudinesco. Il y eut, la même année, un procès intenté par trois membres de l’ECF contre un film sur l’autisme.

série d’assignations

Et voici que maintenant notre Société est à son tour assignée par Jacques-Alain Miller pour avoir publié en février, dans ses bulletins, des informations et des textes critiques venus de ses correspondants ou de correspondants extérieurs et qui concernent l’hospitalisation à Téhéran, entre fin décembre 2012 et mi-février 2013, du docteur Mitra Kadivar dans le service de psychiatrie du professeur Mohammad Ghadiri, à la suite d’un épisode psychotique. Parmi ces informations, on trouvera notamment celles de : Foad Saberan, Esmat Torkghashghaei, Nader Aghakhani, Sophie de Mijolla.
Sont assignés, la présidente de la SIHPP, Élisabeth Roudinesco, et son secrétaire général Henri Roudier, ainsi que Philippe Grauer membre du Conseil d’administration de la SIHPP, président du Syndicat national des praticiens en psychothérapie et psychanalyse – SNPPsy et directeur du Centre interdisciplinaire de formation à la psychothérapie relationnelle – CIFPR, pour avoir installé sur les sites du syndicat et de son école des informations identiques, diffusées d’ailleurs sur d’autres sites.

défense commune

Une défense commune sera élaborée entre les trois personnes assignées. Le procès se tiendra au tribunal de Grande instance de Nanterre le 12 juin prochain.

propos choquants

Par ailleurs, nous attirons votre attention sur les propos choquants tenus par Jacques-Alain Miller (Blog du 7 mars 2013) à l’encontre d’Élisabeth Roudinesco, de son enseignement, de son œuvre et de sa collaboration au journal Le Monde.

En voici la teneur : « Quand je pense que, sans mot dire, j’ai laissé des années durant Elisabeth traîner dans la boue chaque Séminaire que je sortais. Je croyais que mon silence était le signifiant de mon mépris. Je me demande s’il n’abritait pas quelque jouissance masochiste. Les maîtres aiment à expier leurs fautes sous le fouet des matrones (le latin pour dire ça m’échappe ce matin). Elle était ma plaie, mon cilice. Ou alors je pensais que c’était la fête à la grenouille, qu’il fallait lui laisser faire des bulles et barboter dans la gadoue, et que tout cela se payerait un jour. Comment savoir ce qu’on pense ? C’est impossible. Il n’y a pas les fausses confidences et les vraies, il n’y a que de fausses confidences. Signé Epiménide.

Non, car ceci au moins est vrai : Derrida plié en deux me montrant un passage d’elle dissertant de l’influence des Stoïciens sur Platon. Quels efforts cette autodidacte de génie n’aura-t-elle pas fait pour surmonter ses handicaps, et jeter un pont, ou du moins une passerelle, ou un pont de lianes, si ce n’est une corde, entre elle et la culture. A tout prendre, elle a plus de mérites que ceux qui sont tombés dans la marmite à la naissance. Le cru et le cuit : parmi les civilisés elle reste une sauvage. Elle fait peur. Et quelle constance ! Trente ans qu’elle tient sa position au Monde. Elle est tapie dans le clocher de l’église de Saint-Germain des Près, et tire sur tout ce qui bouge. Et même sur ce qui ne bouge pas, car de temps à autre elle lâche une rafale sur la dépouille de Lacan. »
liberté d’expression

Face à ce déferlement, Pierre Delion et Olivier Douville ont rédigé un appel collectif en faveur d’Élisabeth Roudinesco qui a déjà été signé par de nombreuses personnalités. Nous vous invitons à les rejoindre.

La SIHPP, avec le soutien de la Bibliothèque Henri Ey et de l’hôpital Sainte-Anne, considère qu’il s’agit là d’un combat en faveur de la liberté d’expression.

On trouvera à la fin de cet envoi les traductions de ce communiqué en anglais et en espagnol.
Appel collectif de soutien à Élisabeth Roudinesco

pour signer cliquez ici http://www.ipetitions.com/petition/...

Nous soussignés, dénonçons les propos scandaleux tenus à l’encontre d’Élisabeth Roudinesco par Jacques-Alain Miller dans son blog du 7 mars 2013 ainsi que le nouveau procès qu’il lui intente aujourd’hui en tant que présidente de la Société internationale d’histoire de la psychiatrie et de la psychanalyse (SIHPP) à propos de « l’affaire Mitra Kadivar. » Élisabeth Roudinesco est une grande historienne qui tient avec succès un séminaire à l’École normale supérieure, et dont l’œuvre est connue dans le monde entier. Elle a toujours relayé les demandes de soutien pour aider les psychanalystes, psychiatres et intellectuels persécutés dans leur pays (notamment Rafah Nached et Raja Benslama). Et rien n’indique qu’il s’agisse dans l’affaire Kadivar d’une telle situation. De nombreux témoignages produits par des psychiatres iraniens sont là pour en attester. L’utilisation de procédures judiciaires et d’invectives en lieu et place du débat intellectuel est indigne d’une société démocratique. Nous appelons tous les psychanalystes, psychiatres ainsi que toutes les personnes qui se sentent concernées à signer cet appel de soutien à Élisabeth Roudinesco.

Initiateurs

- Pierre Delion (professeur des universités à la faculté de médecine de Lille 2, chef du service de pédopsychiatrie du CHRU de Lille, psychanalyste)

- Olivier Douville (psychanalyste, maître de conférences Université de Paris-Ouest Nanterre, Université Paris 7- Denis Diderot)

Premiers signataires

Élisabeth Badinter (philosophe, écrivain).
Jean-Pierre Sueur (sénateur).
Michel Wieviorka (sociologue, directeur d’études à EHESS).
Jacques Le Rider (germaniste, historien, directeur d’études à l’EPHE).
Catherine Clément (philosophe, écrivain).
Michelle Perrot (historienne, professeur émérite, Université de Paris VII).
Georges Vigarello (historien, directeur d’études, EHESS).
Gilles Pécout (historien, directeur du département d’histoire de l’École normale supérieure).
Fethi Benslama (psychanalyste, professeur de psychopathologie.
Gilles Perrault (écrivain). Pierre Zaoui (philosophe, maître de conférence en lettres à l’Université de Paris 7-Denis Diderot).
Henri Rey-Flaud (psychanalyste, professeur émérite à l’Université de Montpellier).
Chawki Azouri (psychiatre, psychanalyste, chef de service, Hôpital Mont-Liban, Beyrouth).
Julia Borossa (historienne, directrice de programme en psychanalyse, Université de Middlesex, Londres).
Laure Murat (historienne, professeur au département d’études françaises et francophones de UCLA, Caifornie).
Patrice Chemla (psychiatre des hôpitaux, chef de clinique à l’hôpital Henri Ey, Reims).
Alain Vanier (psychiatre, psychanalyste, professeur de psychopathologie, Université de Paris VII).
Jean Michel Rabaté (professeur de langue et de littérature comparée à l’Université de Pennsylvanie, Philadelphie).
Antoine Courban (professeur d’histoire et philosophie des sciences biomédicales, chef du département de Médecine et Humanités, Université Saint Joseph de Beyrouth).
Jacques Hochmann (psychiatre, psychanalyste, membre de la Société psychanalytique de Paris).
Jean-Louis Desmeure (chargé de mission pour le livre au Ministère des affaires étrangères).
Serge Tisseron (psychiatre, psychanalyste, docteur en psychologie, Université de Paris-Ouest Nanterre).
Patrick Guyomard (psychanalyste, professeur de psychopathologie, Université de Paris VII, membre fondateur de la Société de psychanalyse freudienne).
François Pommier (psychiatre, psychanalyste, professeur à l’Université Paris-Ouest – Nanterre, membre du CNU, section 16).
Catherine David (écrivain, journaliste).
Per Magnus Johansson (psychanalyste, historien, Université de Göteborg, membre d’honneur de la Société suédoise de psychanalyse affiliée à l’IPA).
C. Lucia Valladares (psychanalyste, professeur à la PUC-SP, Brésil).
Caterina Koltai (psychanalyste, professeur émérite à la PUC-SP, Brésil).
Frédéric Forest (docteur en sciences politiques, chercheur associé à Paris VII, administrateur civil).
Denis Reserbat-Plantey (auteur et réalisateur audiovisuel).
Martine Bacherich-Granoff (psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne).
Anny Combrichon (psychiatre, psychanalyste, Lyon).
Jean Piel (historien, professeur émérite, Université de Paris VII).
Paul Lacaze (psychiatre, ALPHA psy).
Jean Garrabé (psychiatre, historien de la psychiatrie, membre de L’Évolution psychiatrique).
Didier Cromphout (psychiatre, psychanalyste, expert auprès des tribunaux, Bruxelles).
Guy Sapriel (psychiatre, psychanalyste, président de Espace analytique).
Hervé Bokobza (psychiatre, psychanalyste, co-initiateur de l’appel des 39 contre la nuit sécuritaire).
Mario Cifali (psychanalyste, écrivain, journaliste, Genève). Henri Deluy (écrivain).
Ignacio Garaté Martinez (psychanalyste, docteur en Sciences de l’éducation, membre de Espace analytique).
Radmila Zygouris (psychanalyste, Fédération des ateliers de psychanalyse).
Gilles Olivier Silvagni (psychanalyste).
Dominique Claudet (sociologue).
Catherine Vanier (psychanalyste, membre de Espace analytique).
Françoise Wilder (psychanalyste, ancienne chargée de cours à la faculté de médecine de Montpellier).
Marie-Laure Dimon (psychanalyste et anthropologue, Collège international de psychanalyse et d’anthropologie, CIPA).
Pascale Hassoun (psychanalyste, membre du cercle freudien).
Mireille Cottin (assistante sociale en psychiatrie).
Jack Droulout (membre du CA de l’Association Jenny Aubry).
François Bing (psychiatre, psychanalyste, responsable d’un séminaire d’histoire de la psychiatrie, Hôpital Sainte-Anne).
Joseph-Lê Ta Van (psychanalyste, membre administrateur de Acte-Psychanalytique asbl, Bruxelles).
Monique Selim (Anthropologue. Directrice de recherches IRD. Responsable de l’axe Travail et Mondialisation .UMR 201 Developpement et sociétés IRD/P1).
Aurora Gentile (psychanalyste, membre de la Societé italienne de psychothérapie psychanalytique. Naples).
Maria Izabel Oliveira Szpacenkopf (psychanalyste, membre d’Espace Analytique, chercheur au Latesfip /Université de São Paulo - Rio de Janeiro, Brésil).
Nader Aghakhani (psychanalyste, Croix-Rouge Française, Paris).
Houchang Guilyardi (psychanalyste, ancien psychiatrie des hôpitaux, président de Ravan Pajouhan, Président de l’Association psychanayse et médecine).
Patrick de Neuter (professeur émérite à l’Université de Louvain, psychanalyste membre d’Espace analytique (de France et de Belgique) et de Fondation européenne pour la psychanalyse).
Nicole Stryckman (psychanalyste, Belgique).
Franck Lelièvre (philosophe).
Daniel Lemler (psychanalyste et psychiatre, chargé d’enseignement à l’Université de Strasbourg).
Laurie Laufer (psychanalyste, professeur de psychopathologie, Université de Paris 7).
Christian Hoffmann (psychanalyste, professeur de psychopathologie, Université de Paris 7).
Guy Dana (psychiatre, psychanalyste, membre du Cercle freudien).
Jean-Michel Vives (psychanalyste, professeur de psychopathologie clinique, Université de Nice).
Marco-Antonio Coutinho Jorge (psychiatre, psychanalyste, professeur à l’Université de Rio de Janeiro ).
Benoît Peeters (écrivain).
Jean-Jacques Moscovitz (psychiatre, psychanalyste, membre de l’association Psychanalyse actuelle).
François Caroli (psychiatre, vice-président de la Fondation pour la recherche en psychiatrie et santé mentale, hôpital Sainte-Anne).

English

Communiqué from Société internationale d’histoire de la psychiatrie et de la psychanalyse (SIHPP).

April, 2nd 2013
Yet another lawsuit and invectives from Jacques-Alain Miller

Since a long time now, Jacques-Alain Miller, his family and members of their school (ECF) have gotten into the habit of letting out ad hominem invectives or suing anyone authoring a book or a film that does not share their opinions. It started in 2011 with a lawsuit against Le Seuil publishers and against Elisabeth Roudinesco. Then again the same year a lawsuit by three members of the ECF against a film on autism.

And now, our Society is being summoned by Jacques-Alain Miller for publishing in its February bulletins information and critical texts penned by its correspondents and external correspondents about the hospitalization in Tehran of Doctor Mitra Kadivar. She stayed in the Psychiatric ward of Professor Mohammad Ghadiri from the end of December 2012 to mid-February 2013 after a psychotic episode. Some of the information comes from : Foad Saberan, Esmat Torkghashghaei, Nader Aghakhani, Sophie de Mijolla.

The summons concerns the chairperson of SIHPP, Elisabeth Roudinesco, and its secretary general Henri Roudier. Philippe Grauer also received a summons for giving on his website the same information, which can also be found on other websites. Mr Grauer is a Board member of SIHPP, chairperson of the Syndicat national des praticiens en psychothérapie et psychanalyse (SNPPsy) and Director of the Centre interdisciplinaire de formation à la psychothérapie relationnelle (CIFPR).

The three summoned persons will prepare their defense jointly. The date for the lawsuit at the Nanterre Court house is June 12th 2013.

Furthermore, we would like to draw your attention to the shocking words written by Jacques-Alain Miller (Blog of March 7th 2013) against Elisabeth Roudinesco, against her teachings, her writings and her collaboration with the newspaper Le Monde.

We are quoting the following :

« Quand je pense que, sans mot dire, j’ai laissé des années durant Elisabeth traîner dans la boue chaque Séminaire que je sortais. Je croyais que mon silence était le signifiant de mon mépris. Je me demande s’il n’abritait pas quelque jouissance masochiste. Les maîtres aiment à expier leurs fautes sous le fouet des matrones (le latin pour dire ça m’échappe ce matin). Elle était ma plaie, mon cilice. Ou alors je pensais que c’était la fête à la grenouille, qu’il fallait lui laisser faire des bulles et barboter dans la gadoue, et que tout cela se payerait un jour. Comment savoir ce qu’on pense ? C’est impossible. Il n’y a pas les fausses confidences et les vraies, il n’y a que de fausses confidences. Signé Epiménide.

Non, car ceci au moins est vrai : Derrida plié en deux me montrant un passage d’elle dissertant de l’influence des Stoïciens sur Platon. Quels efforts cette autodidacte de génie n’aura-t-elle pas fait pour surmonter ses handicaps, et jeter un pont, ou du moins une passerelle, ou un pont de lianes, si ce n’est une corde, entre elle et la culture. A tout prendre, elle a plus de mérites que ceux qui sont tombés dans la marmite à la naissance. Le cru et le cuit : parmi les civilisés elle reste une sauvage. Elle fait peur. Et quelle constance ! Trente ans qu’elle tient sa position au Monde. Elle est tapie dans le clocher de l’église de Saint-Germain des Près, et tire sur tout ce qui bouge. Et même sur ce qui ne bouge pas, car de temps à autre elle lâche unerafale sur la dépouille de Lacan. »

Faced with this onslaught Pierre Delion and Olivier Douville have drafted a collective appeal in favor of Elisabeth Roudinesco that has already been signed by many prominent figures. We call upon you to join them.

The SIHPP, with the support of the Henri Ey Library and Sainte-Anne Hospital consider that it is a fight in favor of the freedom of expression.

Traducción en castellano

Comunicado de la Société internationale d’histoire de la psychiatrie et de la psychanalyse (SIHPP)

2 de abril del 2013
Otra demanda e invectivas por parte de Jacques-Alain Miller

Yahace algún tiempo que Jacques-Alain Miller, la familia del mismo y los miembros de su escuela (ECF), han tomado la costumbre de lanzar invectivas ad hominem o perseguir ante los tribunales a los autores de libros o películas que no comparten su opinión. En un primer momento, en 2011, tenemos el juicio contra la casa editorial Le Seuil y contra Elisabeth Roudinesco. Después, en ese mismo año, una acción judicial emprendida por tres miembros de la ECF contra una película sobre el autismo.

Y ahora resulta que Jacques-Alain Miller demanda a nuestra Sociedad, por haber publicado el mes de febrero pasado en sus boletines, textos críticos e información enviada por corresponsales nacionales o extranjeros de nuestra Sociedad, relativos a la hospitalización entre finales de diciembre 2012 y mediados de febrero 2013, en Teherán, de la doctora Mitra Kadivar en el servicio de psiquiatría del Dr. Mohammad Ghadiri, tras haber sufrido un trastorno psicótico. Las informaciones recibidas provienen entre otros de : Foad Saberan, Esmat Torkghashghaei, Nader Aghakhani, Sophie de Mijolla.

Son demandados ante la justicia : la presidente de la SIHPP Elisabeth Roudinesco y su secretario general Henri Roudier. El Sr. Philippe Grauer, Miembro del Comité directivo de la SIHPP, presidente del Syndicat national des praticiens en psychothérapie et psychanalyse (SNPPsy) y director del Centre interdisciplinaire de formation à la psychothérapie relationnelle (CIFPR), también fue enjuiciado por haber publicado en su sitio internet informaciones del mismo orden, que de hecho aparecen en otros sitios internet.

Los tres miembros demandados de la SIHPP prepararán una defensa común. El juicio tendrá lugar en el Tribunal de gran instancia de Nanterres, el 12 de junio de este año.

Por otra parte, cabe señalar las declaraciones vergonzosas por parte del Sr. Miller (Blog del 7 de marzo de 2013), contra Elisabeth Roudinesco, su enseñanza, su obra y su colaboración en el periódico Le Monde.

Contenido :

« Quand je pense que, sans mot dire, j’ai laissé des années durant Elisabeth traîner dans la boue chaque Séminaire que je sortais. Je croyais que mon silence était le signifiant de mon mépris. Je me demande s’il n’abritait pas quelque jouissance masochiste. Les maîtres aiment à expier leurs fautes sous le fouet des matrones (le latin pour dire ça m’échappe ce matin). Elle était ma plaie, mon cilice. Ou alors je pensais que c’était la fête à la grenouille, qu’il fallait lui laisser faire des bulles et barboter dans la gadoue, et que tout cela se payerait un jour. Comment savoir ce qu’on pense ? C’est impossible. Il n’y a pas les fausses confidences et les vraies, il n’y a que de fausses confidences. Signé Epiménide.

Non, car ceci au moins est vrai : Derrida plié en deux me montrant un passage d’elle dissertant de l’influence des Stoïciens sur Platon. Quels efforts cette autodidacte de génie n’aura-t-elle pas fait pour surmonter ses handicaps, et jeter un pont, ou du moins une passerelle, ou un pont de lianes, si ce n’est une corde, entre elle et la culture. A tout prendre, elle a plus de mérites que ceux qui sont tombés dans la marmite à la naissance. Le cru et le cuit : parmi les civilisés elle reste une sauvage. Elle fait peur. Et quelle constance ! Trente ans qu’elle tient sa position au Monde. Elle est tapie dans le clocher de l’église de Saint-Germain des Près, et tire sur tout ce qui bouge. Et même sur ce qui ne bouge pas, car de temps à autre elle lâche une rafale sur la dépouille de Lacan. »

Ante esta explosión verbal Pierre Delion y Olivier Douville redactaron un llamamiento colectivo a favor de Elisabeth Roudinesco, que ya han firmado numerosas personalidades. Les invitamos a unirse a ellos.

La SIHPP, con el apoyo de la Biblioteca Henri Ey y el Hospital Sainte-Anne, considera que se trata de un combate en defensa la libertad de expresión.

pour soutenir les assignés il ne reste plus qu’à signer

par Philippe Grauer

Tout l’honneur est pour nous – ensemble ripostons.

Nous voici au SNPPsy dûment assignés, en qualité de syndicat et son président en qualité d’auteur (après tout il s’agit de qualité, restons positifs). Avec le sentiment de n’avoir fait que notre devoir d’informer et d’alerter, concernant l’étrange affaire Mitra Kadivar, en relayant des textes déjà édités sur la Toile.
liberté d’expression

La riposte s’organise. Il s’agit seulement de soutenir et défendre la liberté d’expression.

La psychothérapie relationnelle et ses praticiens sont directement concernés, puisque par le jeu logique des alliances et des intersections institutionnelles elle se trouve avoir l’honneur de recevoir par richochet et solidarité des coups destinés à Élisabeth Roudinesco (l’alliée de la veille à nos côtés dans la bataille des charlatans), dans cet incroyable assaut judiciaire remplaçant malencontreusement le simple débat, de bonne règle au sein de l’opinion éclairée.

Déjà le SNPPsy appelle pour sa part les psychopraticiens relationnels, tout professionnel du psychisme et toute personne s’estimant concernée à signer l’Appel au soutien d’Élisabeth Roudinesco qui suit le Communiqué de la SIHPP que nous vous livrons ici.
lire également

- Thierry Savatier, "La psychanalyse entre débat et procès", Le Monde 02 04 2013. Précédé de "Aux côtés de ceux qui n’ont que leur parole pour patrimoine" par Philippe Grauer.
- Esmat Torkghashghaei à SIHPP, "Battre la campagne à Téhéran et à Paris," mis en ligne le 17 février 2013.
- SIHPP, "À propos d’un échange entre Jacques Alain Miller et Mitra Kadivar," mis en ligne le 13 février 2013. Précédé de "La psychanalyste en épisode, le chef en roue libre et la célébrité embarquée" par Philippe Grauer.
- Élisabeth Roudinesco, Henri Roudier, Docteur Foad Saberan, "Affaire Mitra Kadivar – Il ne manquait plus que ça", mis en ligne le 11 février 2013. Précédé de "Libérez J-A Miller ! " par Philippe Grauer.

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?