SNPPsy

Psychopraticiens
Psychothérapeutes
Psychanalystes
Psychologues
Médecins
Psychiatres

Actualités

Noël Salathé – un des ténors seniors de la psychothérapie relationnelle et de la gestalt-thérapie existentielle, prend son envol

Publié le 12 juin 2012

La psychothérapie relationnelle et la communauté gestaltiste sont en deuil d’une personnalité de tout premier plan .


COLLOQUE NOËL SALATHÉ À LA RENTRÉE. INFORMEZ-VOUS


Noël Salathé aura marqué toute une génération. Formé au CQG – Centre québecquois de gestalt, devenu IFG, Institut de formation par le groupe, auprès d’Ernest Gaudin et Louise Loiseux, il rencontre Isadore From (du groupe des 7 fondateurs de la Gestalt à New York) en 1974 et noue avec lui une amitié intellectuelle qui durera jusqu’à la mort d’Isadore (1994). Ernest Gaudin lui demande en 1979 de participer comme formateur au deuxième groupe de formation à la gestalt du CQG de Lorient. 1983 voit se mettre en place la formation du CIG organisée par Noël, répartie entre Ernest Gaudin, Noël Salathé, André Jaques, Jean-Yves Roy. C’est encore en 1983 que Noël Salathé prononce en mars au premier congrès de la SFG une communication importante et prophétique intitulé "La Gestalt, une philosophie clinique". 1985 voit la création du CIFP avec le psychanalyste Christian Chazette et Philippe Grauer, à l’enseigne de la multiréférentialité. La gestalt mise en place au CIFP sous l’impulsion de Noël Salathé et de son équipe (Claude Haza, Marie-Noëlle sa femme, Paul Molliex) est existentielle au sens yalomiste du terme, selon le principe que si Yalom n’est pas gestaltiste la gestalt-thérapie elle est existentielle.

C’est toujours en 1983, dans le même élan, que Noël Salathé lance à l’École parisienne de gestalt l’étude de Paul Goodman comme le théoricien véritable fondateur de la gestalt-thérapie. Puis en 1984 au CIFP il met en route le premier programme gestaltiste de formation aux données existentielles de Yalom. Ses activités européennes se diversifient et de 1981 à 86 il participe à la constitution d’un groupe européen de formation avancée conduit par Isadore From répartie entre Düsseldorf, Mougins (où réside alors Noël Salathé), Paris, Milan. De 1981 à 1999 il exerce régulièrement les fonctions d’administrateur du SNPPsy, pendant qu’il siège 7 ans durant au Conseil d’Administration de la SFG – Société française de gestalt, dont il est membre fondateur, de 1981 à 1988.


"Noël a choisi de nous quitter ce lundi 11 juin à 10h30 à Montreux en Suisse, après avoir mis toutes ses affaires en ordre et pris le temps de dire au revoir à chacun des membres de sa famille. Il s’est endormi sereinement après avoir bu un peu de cognac. La veille nous avions fait une ballade au bord du lac et nous avions philosophé sur la mort et l’amour. Il nous a quittés avec dignité et élégance.

Je voulais que la communauté gestaltiste soit informée de son départ très serein, pleinement conscient et responsable, un acte de liberté face aux multiples limitations de sa vie."

Marie Noëlle Salathé


À partir de 1984, Noël Salathé engage par ailleurs avec sa compagne Marie-Noëlle Salathé-Granès un travail original d’exploration existentielle de la relation de couple. En 1989 se constitue autour de lui l’Atelier de recherche en psychothérapie existentielle – ARTEX, toujours actif. Le poète et gestaltiste Claude Haza l’a aidé à réunir en un volume, Psychothérapie existentielle, une perspective gestaltiste, une série d’écrits de la décennie 80. Retiré depuis 2007 Noël Salathé a continué jusqu’à l’extrême fin de sa vie à superviser, élaborer de la théorie avec son épouse, à l’occasion à exercer la psychothérapie existentielle gestaltiste qui était la sienne.


L’organisation d’un hommage pourrait s’effectuer conjointement entre la SFG, ARTEX, le SNPPsy et le CIFPR, probablement à la Rentrée.

Ceux qui désirent témoigner leur sympathie à Marie-Noëlle Salathé en cette occasion où la douleur s’allie à une certaine élévation, peuvent écrire au syndicat, qui transmettra.


la SFG communique

Nous avons la tristesse de vous annoncer le départ de Noël K. Salathé qui s’est éteint dignement lundi 11 juin 2012.
Membre du groupe fondateur de la SFG, il en a été pendant 7 ans administrateur, occupant une place prépondérante en son bureau (4 ans Vice-président).

Au sein de la communauté gestaltiste, il a nourri jusqu’à ses derniers jours, notre réflexion par ses apports autour de l’existentiel et par sa posture prônant la liberté et la responsabilité individuelle.

La cérémonie d’adieu laïque aura lieu au temple de Clarens (prés de Montreux) le jeudi 14 juin à 10h30.
Nous vous remercions de ne pas envoyer de fleurs ou de plaques. Selon la préférence de Noël Salathé, vous pouvez, si vous le souhaitez, faire un don à Terre des hommes - Suisse pour lequel il a longtemps œuvré (Compte postal suisse no 10-11504-8 ; mentionner décès Noël Salathé) dont le site internet est www.tdh.ch.

Nos pensées les plus sensibles vont vers Marie Noëlle et sa famille, en ce moment de séparation. Si vous souhaitez leur communiquer votre soutien, envoyez votre message au secrétariat de la SFG (contact@sfg-gestalt.com) qui transmettra.

C’est avec beaucoup d’émotion et de gratitude pour ta présence unique et ton engagement humain d’une rare qualité que nous te disons au revoir et MERCI Noël.

Au nom du Conseil d’Administration, le secrétariat SFG


pour en savoir plus

Noël Salathé, "La gestalt, une philosophie clinique"

Philippe Grauer, "Noël Salathé, la piste From"

Noël Salathé, "Une posture existentialiste"

Philippe Grauer, "IRVIN YALOM – La psychothérapie existentielle débarque en force en France"

Marie-Noëlle Salathé-Granès, Hommage à Noël

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?