SNPPsy

Psychopraticiens
Psychothérapeutes
Psychanalystes
Psychologues
Médecins
Psychiatres

Actualités

Non à Onfray sur France-culture

Publié le 30 juillet 2010

À Monsieur Bruno Patino Directeur de France Culture

et

À Monsieur Jean-Luc Hees Président de Radio France

France-Culture possède aujourd’hui un rayonnement important ; c’est en trouvant le ton juste lorsqu’il s’agit des affaires du monde qu’elle peut maintenir son statut de radio d’exception. Nous sommes donc stupéfaits que France-Culture fasse de nouveau une très large place aux conférences que donne M. Onfray à l’université populaire de Caen en les diffusant cet été.

Depuis des années en effet, universitaires et chercheurs, venus des horizons les plus divers, ont démontré que les publications de M. Onfray ne reposaient le plus souvent que sur l’approximation grossière, l’affabulation, l’erreur ou la rumeur, notamment lorsqu’il s’agit des trois grands monothéismes, de Marx, de Montaigne, de Charlotte Corday, de Marat, d’Eichmann et de Kant, de Freud enfin.

Les outrances et les aberrations que contiennent ses ouvrages, dont le dernier en particulier, Le crépuscule d’une idole, l’affabulation freudienne, ont suscité une protestation qui ne cesse de s’étendre ; car le débat qui s’est installé autour de celui-ci dépasse largement la question de Freud et de la psychanalyse : il s’agit une fois encore d’une imposture érigée en savoir. Cela fait maintenant sept ans que sont ainsi diffusées les conférences de Michel Onfray. On se demande au nom de quoi celui-ci bénéficie d’une telle pérennité. Onfray ne peut même pas être considéré comme une des voix de la philosophie.

Nous ne pouvons accepter que France Culture, radio publique, continue ainsi à légitimer une telle entreprise de dénigrement et de désinformation qui risque fort à l’heure qu’il est d’avoir des effets nocifs sur des personnes peu averties et qui, de par leur souffrance psychique sont en voie de s’adresser à des praticiens de la psychanalyse et de la psychothérapie qui s’en inspire. Nous sommes là face à une tentative de destruction envers une profession, et de tout un ensemble de professionnels (psychiatres psychologues et autres de formation psychanalytique).

Michel Onfray est le seul intellectuel français à bénéficier ainsi d’une situation qui fait de lui l’égal d’institutions aussi prestigieuses que le Collège de France, ou l’Ecole des Hautes Etudes. Or très nombreux sont les philosophes, historiens, chercheurs en sciences humaines dont les travaux font autorité en France et à l’étranger et qui pourraient trouver sur France-Culture une égale diffusion, dans le respect de la pluralité des voix.

Pour toutes ces raisons, nous demandons que dans les conditions réglementaires en vigueur, il soit mis fin à un contrat qui lie ainsi la radio publique à Michel Onfray. L’antenne sera ainsi de nouveau disponible à une diversité des véritables voix philosophiques.

Pour signer on clique ici et on signe en ligne. Attention, en phase 2 on vous demande de l’argent en anglais. Vous pouvez parfaitement l’ignorer, vous serez inscrit sans paiement aucun. C’est une habitude anglosaxonne de se nourrir des dons de signataires, si vous désirez sacrifier aux mœurs exotiques vous le pouvez, mais on peut choisir de s’inscrire à la latine, sans frais, avec seulement de la conviction.


Notre site se situe aux côtés de la psychanalyse et de la faculté de bien juger et de distinguer le vrai du faux. Les affabulations pas trop "culturelles", en tout cas pas critiques du tout, au sens kantien du terme mais on sait par le goy du boccage que Kant et Eichmann c’est tout un, pas critiques pour un sou donc, du philosophe de l’université populiste, heurtent non seulement le sens commun mais l’idée qu’on se fait ordinairement de France-culture.

Chacun sait que la psychanalyse a hautement contribué à l’essor de la culture occidentale et de la psychothérapie relationnelle, qui s’en départage mais ne la renie pas, et n’estime pas digne d’abreuver son créateur d’insultes d’une bassesse qu’on pourrait qualifier d’arriérée, si l’on tient compte que ses racines plongent dans une réthorique et une époque heureusement révolues, qui alimentèrent le cauchemar du XXème siècle.

Il s’ensuit que nous collaborons volontiers à l’important mouvement qui se dessine de rejet d’un manichéisme frustre et prétentieux qui manque de respect à l’idée que nous nous faisons de la France et de la culture, sans parler de notre psychothérapie.

Donc, signez et faites signer, si vous trouvez juste le mouvement de rejet qui se dessine de plus en plus fortement, de ce que représente la harangue mensongère de Michel Onfray.

Philippe Grauer


Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?