SNPPsy

Psychopraticiens
Psychothérapeutes
Psychanalystes
Psychologues
Médecins
Psychiatres

Actualités

Tous au Sénat le 10 mai ! Psychiatrie : mobilisation décisive contre une loi dangereuse

Publié le 26 avril 2011

http://collectifpsychiatrie.fr


Cela fait longtemps que le SNPPsy appuie la campagne des 39. En soulignant que "les psychiatres" ça ne veut pas dire grand chose, il s’agit plutôt avec les 39 de psychiatres psychanalystes. Nombreux furent ceux parmi eux – à l’exception notable des psychiatres de la Cause freudienne – qui n’ont pas levé le petit doigt lorsque s’est ouverte la chasse aux charlatans – quand les plus faibles c’était nous – visant à nous éliminer puis à profiter de la situation pour déloger la psychanalyse.


Et pourtant nous nous sommes toujours portés solidaires de leur juste mouvement, mieux vaut tard que jamais. Le Carré psy ne saurait encaisser de mauvais coups en aucun de ses côtés sans que cela retentisse sur le reste de sa structure, donc aussi sur nous, psychopraticiens relationnels, puis sur ceux qui s’adressent à nous en définitive. Ensuite il est légitime de refuser l’inhumaine confusion entre autorité sécuritaire préfectorale et autorité médicale, avec dernier mot à la sécurité, cela s’appelle sécuritarisme et conduit à la mise en danger de la citoyenneté, envers les plus faibles pour commencer, comme toujours, envers ceux qui ont le plus besoin de protection et de soin, les malades mentaux.

Philippe Grauer


Le 10 mai

Toutes et tous devant le Sénat

Pour obtenir le retrait du projet de loi sécuritaire

Le projet de loi sécuritaire visant la psychiatrie sera débattu au Sénat le 10 mai

Nous devons imposer son rejet ! Nous pouvons obtenir son retrait !

Depuis son annonce, l’opposition à ce projet ne cesse de s’amplifier. Grâce à votre mobilisation avec les 39 contre la nuit sécuritaire, la plupart des syndicats de personnels et de psychiatres, les syndicats de magistrats, ont exprimé leur refus de cette loi ainsi que l’ensemble des partis et groupes parlementaires d’opposition. Un certain nombre de sénateurs du Centre ou de l’UMP ont également exprimé leur réticence à soutenir ce texte.

Nous avons été reçus par la présidente de la Commission des affaires sociales qui nous a également exprimé son extrême réticence devant ce projet de loi et son accord avec quasiment toutes nos objections .

L’avis défavorable de la très officielle Commission nationale consultative des Droits de l’Homme va dans le même sens : cette loi est inutile, dangereuse, ségrégative.

Après le succès des mobilisations du 15 mars devant l’Assemblée Nationale et du 9 avril devant la statue de Pinel, une nouvelle journée d’action est prévue le 10 mai
.

Cette journée sera décisive : tous devant le sénat le 10 Mai

Son succès dépendra de votre engagement.

Le 10 mai, par votre mobilisation, vous pouvez, nous pouvons obtenir le retrait de ce projet de loi ! diffusez cet appel autour de vous.


Cf. également

http://www.cifpr.fr/+psychiatrie-familles-obliger-en+

http://www.cifpr.fr/+Le-pouvoir-soignant-dans-tous-ses+

http://www.cifpr.fr/+psychiatrie-meeting-national+

http://www.cifpr.fr/+Psychiatrie-deraison-d-Etat+

http://www.cifpr.fr/+psychiatrie-troubles-mentaux+

http://www.cifpr.fr/+Reforme-de-la-psychiatrie-ou-se+

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?