SNPPsy

Psychopraticiens
Psychothérapeutes
Psychanalystes
Psychologues
Médecins
Psychiatres

La titularisation

Travail de la CNAAT

La Commission Nationale d’Adhésion, d’Agrément et de Titularisation, (CNAAT), est chargée de recevoir les candidats psychopraticiens, désirant être reconnus par une assemblée de pairs.

La titularisation est un label de compétence, une référence, à la suite de quoi le psychopraticien sera inscrit dans l’annuaire du Syndicat.

Il pourra également se présenter à l’Assemblée Générale s’il désire faire partie des membres du Conseil d’Administration du Syndicat.

La CNAAT est composée de :

  • cinq membres élus par l’Assemblée Générale.
  • trois membres mandatés par le Conseil d’administration.

La commission se réunit pour recevoir les candidats à la titularisation avec au moins cinq membres, sauf dérogation votée par la C.A. Ponctuellement, tout membre du C.A. peut siéger à cette commission.

La CNAAT se réunit une fois par mois pour recevoir les candidats dont le dossier de demande de titularisation est complet, c’est à dire présente toutes les informations écrites répondant aux critères et renseignements demandés.

L’entretien avec le candidat dure trente minutes, à l’issue desquelles les membres de la commission votent (ils ne peuvent s’abstenir), en faveur de la titularisation ou de l’ajournement.

La décision est entérinée par le C.A. à partir du rapport qui lui est fait par des membres de la CNAATprésents lors de l’entretien du candidat.

Dans le cas d’un ajournement, le candidat est invité par courrier à approfondir tel ou tel critère insuffisant. L’étude préalable du dossier évite généralement la convocation d’un candidat qui ne présenterait aucune qualification au métier de psychothérapeute.

D’autant que lors de l’adhésion au Syndicat, deux possibilités sont proposées qui distinguent les personnes pouvant prétendre à la titularisation de celles qui n’entrent pas dans les critères : les membres étudiants et les membres adhérents (qui sont déjà psychopraticiens, même débutants).

Outre l’accueil des candidats, la CNAAT a travaillé plus spécifiquement sur la manière d’évaluer les qualités attendues chez le postulant à la titularisation.
Ainsi pour chacun des principaux critères :

  • le processus de psychothérapie personnelle
  • la formation
  • l’expérience professionnelle
  • la supervision

nous avons cherché à distinguer les indices observables des indices mesurables et quantifiables.

Car apprécier les qualités d’un psychothérapeute est éminemment subjectif, comment donc objectiver une partie des critères requis ?

La titularisation
  1. Le processus de titularisation
  2. Travail de la CNAAT