SNPPsy

Psychopraticiens
Psychothérapeutes
Psychanalystes
Psychologues
Médecins
Psychiatres

Guide pratique du consultant

Coût d’une psychothérapie

Combien coûte une psychothérapie ?

Les prix sont très variables d’un praticien à l’autre, en fonction de ses choix personnels, de sa notoriété, de ses méthodes, de son statut professionnel, du fait qu’il loue ou non un local, paie ou non la T.V.A. etc. Sachez qu’un praticien officiellement déclaré en exercice libéral reverse au moins 50 % de ses recettes en charges sociales, taxes et frais professionnels et souvent bien davantage.

La tranche moyenne des tarifs les plus fréquemment pratiqués, pour un praticien officiellement installé qui déclare ses revenus, se situe entre 40 et 80 euros la séance individuelle. C’est un peu moins cher en province et un peu plus à Paris compte tenu du coût de la vie, et il y a quelques praticiens qui dépassent ces tarifs moyens en plus ou en moins. Les séances plus courtes ou plus fréquentes peuvent être moins chères. La plupart des week-ends de groupe coûtent de 170 à 230 euros sans les frais de pension, ou davantage s’ils sont animés par deux praticiens, avec là aussi de nombreux cas particuliers qui sortent de cette moyenne en plus ou en moins.

Ces indications tarifaires ne rendent pas comptes de situations particulières. S’informer.

Le praticien officiellement installé accepte le paiement par chèque ; cependant certains psychanalystes estiment que l’argent qu’on manipule a un sens et préfèrent qu’on les paie en espèces. Il existe des organismes publics ou subventionnés, par ex : les Centres médicaux psychopédagogiques (CMPP), les hôpitaux psychiatriques et certains dispensaires, où l’on peut trouver des séances de psychothérapie dites gratuites. Ces organismes n’embauchent que des psychologues ou des médecins, dont la compétence en tant que praticien dépend du travail qu’ils ont accompli sur eux-mêmes et de la formation spécifique en psychothérapie qu’ils ont ou non suivie.

Est-ce remboursé par la Sécurité sociale ?

Non, la psychothérapie en exercice libéral ne donne pas lieu à des remboursements de Sécurité sociale.

Toutefois, certains psychiatres acceptent parfois de délivrer des feuilles de maladie au titre de consultations, mais vérifiez que le psychiatre est aussi praticien en psychothérapie relationnelle, c’est-à-dire qu’il a suivi un travail de psychothérapie sur lui-même et une formation spécifique dans une méthode de psychothérapie, car ce n’est pas toujours le cas.

Pourquoi faut-il payer ?

La justesse du prix est un des instruments de la psychothérapie autant pour le consultant que pour le praticien.

En règle générale, à part les enfants, les adolescents, les personnes malades physiquement ou mentalement et certains cas sociaux, le fait de se donner les moyens de pratiquer une psychothérapie en payant directement avec l’argent que l’on gagne soi-même, joue un rôle important dans celle-ci : il contribue à l’engagement et à la responsabilisation du consultant et l’aide à passer d’un mode relationnel d’enfant assisté, de « malade » ou de victime, à celui d’adulte responsable et socialisé, prenant en charge sa propre évolution ; il minimise le lien de dépendance au praticien ; il aide à revenir au réel après l’expérience subjective ou la régression.

Guide pratique du consultant
  1. La psychothérapie ? Pour qui ? Pour quoi ?
  2. Quelles sont les méthodes ou disciplines...
  3. Nature de la relation
  4. Comment choisir un psy ?
  5. Coût d’une psychothérapie
  6. Durée d’une psychothérapie
  7. Qu’en attendre ?
  8. Le 1er entretien
  9. Comment devient-on un professionnel de la psychothérapie relationnelle ?