SNPPsy

Psychopraticiens
Psychothérapeutes
Psychanalystes
Psychologues
Médecins
Psychiatres

Actualités

La médicalisation accélérée de la psychothérapie marque-t-elle la fin du sujet}

Publié le 19 septembre 2013

Le colloque "La médicalisation accélérée de la psychothérapie marque-t-elle la fin du sujet ?" a eu lieu l’après-midi du 21 novembre 2013.
En l’absence d’un enregistrement de l’évènement, je vous livre une très brève impression de cette après-midi d’étude inaugurale qui précédera dorénavant toujours l’Assemblée générale du lendemain.

Le titre choisi renvoie à une mise sous tutelle de facto de tout le champ psy par une vision, colportée surtout par la "bible" psychiatrique DSM dans sa 5ème mouture, juste sortie, d’un affinement et inflation permanents de la catégorisation des malades. Un peu inévitablement l’hypertrophie du travail de diagnostic s’accompagne d’un délaissement progressif de l’intérêt pour la clinique proprement dite, d’où la crainte compréhensible que le sujet dans la relation psy, faute d’intérêt, périclite, tout bonnement.

Nous avons cherché à explorer et à interpréter ce déplacement du centre de gravité de la psychiatrie au départ et de la psychothérapie ensuite sous l’angle politico-médical, sociétal, pharmaceutique, éducatif etc, sachant tout de même que nous sommes confrontés à un changement radical et progressif qui risque de bouleverser en profondeur toute idée de l’émergence du sujet, paradigme, s’il en est, central de la psychothérapie pratiquée en France.

Michael Randolph

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?