SNPPsy

Psychopraticiens
Psychothérapeutes
Psychanalystes
Psychologues
Médecins
Psychiatres

Actualités

LE MOT DU PRÉSIDENT

Publié le 2 mars 2018

Qu’avons nous à défendre dans notre pratique de la Psychothérapie Relationnelle ? Comment s’orienter aujourd’hui dans notre clinique ?

Alors que la psychiatrie méconnait de plus en plus les monographies au profit des cohortes afin de s’intéresser aux grands nombres, la notion de sujet tend de plus en plus à disparaitre au profit de la foule. On est passé du "patient" au terme de "client"pour une psychiatrie au service des grands laboratoires. On se préoccupe de moins en moins du cas, du singulier, de l’unique, mais plutôt d ’une population. Dans ce mouvement, nous constatons une standardisation de la prise en charge.

Tout à l’opposé, le champ clinique de la Psychothérapie Relationnelle ou de la Psychanalyse entend s’orienter à partir de la pratique tout en s’occupant du "singulier , du "Un "du cas unique, et non pas de statistiques. Le sujet est toujours symptomatique, c’est de cela qu’il nous faut partir et non pas d’une pseudo évaluation qui se traduirait par des scores . La cure Psychothérapeutique ou Psychanalytique est une relation unique entre le Sujet et un Thérapeute, à travers les signifiants de la parole et de la subjectivité. Une relation d’inconscient à inconscient et qui prend en compte le transfert. Les choses ne valent que pour le "Un". Comment la pulsion se noue-t-elle au signifiant, et quel en est l’effet sur les sentiments de la vie pour chacun ? Plus que jamais nous avons a réaffirmer cette formule : "guérir des meaux avec des mots".

Jean-Pierre ZOBEL Psychanalyste - Psychothérapeute
Président du SNPPsy

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?