Se former à la Psychothérapie relationnelle

>>Se former à la Psychothérapie relationnelle
Se former à la Psychothérapie relationnelle 2018-05-26T12:36:35+00:00

QUEL CURSUS DE FORMATION ?

Que ce soit pour développer ses compétences dans son métier actuel de psychiatre, de médecin, de psychologue, de psychothérapeute, d’infirmier en psychiatrie, d’écoutant en général, ou pour se former au métier spécifique de praticien en psychothérapie relationnelle, il est nécessaire de construire son projet de formation… Quelques critères réflexifs peuvent aider à la démarche.

Il est nécessaire de commencer d’abord un travail sur soi qui sera suffisamment approfondi  auprès d’un psychothérapeute, psychanalyste ou psychopraticien relationnel établi car la qualité de nos noyaux psychiques et leur conscientisation sont au fondement du travail psychothérapeutique possible avec autrui. Il n’est pas indispensable que la référence théorique de ce praticien corresponde à celle qu’on vise dans sa formation.
Il faut ensuite choisir une école apportant un programme sérieux et consistant, apportant les fondements de psychopathologie générale, comprenant les processus et fonctionnements psychiques, la nosographie psychiatrique, les approches théoriques de la psychopathologie.
Il faut également choisir soit une méthode suffisamment approfondie (psychanalyse, psychanalyse intégrative, analyse transactionnelle, gestalt, bioénergie, etc.) autorisant l’exercice de la psychothérapie relationnelle, soit différentes approches (approche multiréférentielle) que l’étudiant aura le soin d’intégrer pour développer sa propre posture. Il peut être parfois nécessaire de s’inscrire aux programmes de formation de différentes écoles afin d’avoir un cursus général complet avec les options spécifiques souhaitées.

Une partie de la psychopathologie générale peut s’apprendre par correspondance mais en aucun cas, cette partie et cette forme d’enseignement ne peuvent suffire pour se former à la psychothérapie relationnelle.
Celle-ci exige une grande part de formation en présentiel qui permette l’articulation de la théorie à la pratique, l’intégration de la méthodologie requise selon l’approche choisie et l’acquisition de la posture par un processus expérientiel qui ne peut advenir qu’en la présence de l’Autre et qu’avec la confrontation à l’Autre.

La formation doit être sanctionnée par différents examens dont un mémoire et sa soutenance. Une école sérieuse encourage rapidement l’exercice de la supervision  (en individuel et en groupe) afin de découvrir en quoi elle est un acte professionnel au fondement de la qualité éthique et déontologique du métier (travail sur l’équidistance, sur le contre-transfert, réflexion sur les hypothèses et les axes de travail possibles, analyse du processus thérapeutique à l’œuvre et des résistances au changement, écoute du désir qui fonde au métier et à la posture, accompagnement à l’installation de l’exercice et ses enjeux, approfondissement de certains aspects de la clinique lorsque la problématique l’exige).

La posture du praticien est également orientée par un code de déontologie, il convient d’être attentif à celui qui est proposé par l’école de référence comme véritable repère éthique.

Notre syndicat est attentif lors de l’admission de ses membres à la manière dont chacun se tient, voire se soutient face à son cursus de formation ; en quoi celui-ci lui donne une assise suffisante pour l’exercice de son métier ou de ses fonctions, en quoi son travail personnel lui permet d’analyser les liens entre la problématique du patient, sa façon d’investir le dispositif psychothérapeutique ou psychanalytique et sa propre dynamique interne, comment le code de déontologie oriente sa réflexion éthique et en quoi l’acte de supervision favorise son professionnalisme.

Il n’agrée pas des écoles, il reconnaît la singularité de chaque professionnel, de son désir et de ce qui l’autorise à se tenir seul et solidement, face à la demande du patient. Il propose des superviseurs agréés qui s’engagent à accompagner nos membres selon les critères qui nous orientent et favorise la formation permanente des professionnels par des activités réflexives, tant sur le plan régional que national. Les responsables d’antenne accueillent les étudiants et futurs étudiants au sein de leurs réunions, ils peuvent ainsi se familiariser aux enjeux de la question de ce qui forme à la psychothérapie relationnelle et à ses exigences.

Myriam Goffard
Présidente 2017