La SUPERVISION, une éthique du praticien en thérapie relationnelle

>>La SUPERVISION, une éthique du praticien en thérapie relationnelle

La SUPERVISION, une éthique du praticien en thérapie relationnelle

Retenez d’ores et déjà votre date:
{{le Samedi 18 novembre 2017}}

(ouvert aux membres et non membres)

Au programme :

{Le matin} : entre 10h et 12h 30 {{ les interventions de nos titulaires}} Béatrice Lembach et Sophie Decoster, qui partageront avec les participants leur expérience de la supervision. Avec la participation de la commission déontologie du syndicat.

{Le déjeuner} : entre 12h 30 et 13h30 :{{ buffet}} dans les locaux du syndicat pour ceux qui le désirent (participation aux frais : 10 €)

{L’après midi}: entre 13h30 et 16h 30 {{trois tables rondes}}

Trois thèmes de discussion et de partage:
– supervision individuelle ou covision ?
– superviser un praticien ou une méthode ?
– la frontière en supervision individuelle et thérapie personnelle.
La journée sera cloturée par une mise en commun des conclusions des tables rondes

Les interventions :

{{• Sur quoi fonder le travail de supervision ?}}

Mon intervention cherchera à indiquer les deux visées complémentaires de mon rôle de superviseur :

– faire réfléchir les thérapeutes sur les fondements anthropologiques, éthiques et théoriques de leur métier car selon moi ce sont les boussoles qui permettent à chacun d’orienter sa pratique.

– mettre en perspective le processus, autrement dit la dynamique relationnelle entre patient/thérapeute et/ou thérapeute /superviseur.

{Par Sophie Decoster superviseure , formatrice, psychopraticienne relationnelle titulaire du SNPPsy}

{{• L’éthique en supervision}}

« Chacun a des zones de clairvoyance ou de cécité, de compétences ou d’incompétences. Le superviseur est là pour aider le thérapeute à y voir plus clair, à penser, à comprendre et à mieux gérer la situation. » (Alain DELOURME, psychologue Clinicien, formateur et superviseur).
Parce que les psychopraticiens sont aussi humains que leurs patients, toujours exposés au risque d’un contre-transfert épineux, une supervision s’avère précieuse et indispensable à la bonne conduite d’un travail thérapeutique.
Mais qui est-il vraiment ce superviseur ? Doit-on le considérer comme un « super psy » au savoir illimité… ou au contraire comme un collègue bienveillant, allant à la rencontre de l’autre, pour le soutenir, favoriser ses compétences, dans une posture essentielle de transmission ?
La supervision relève d’une éthique favorisant la liberté, la créativité, ouvrant au supervisé d’autres champs de ses possibilités dans une situation clinique parfois proche de l’impasse ou tout au moins inconfortable.

{Par Béatrice Lembach, superviseure , psychopraticienne relationnelle titulaire du SNPPsy}

{{Avec la participation d’un membre de la commission déontologie }}

{{Inscription souhaitée avant le 10 novembre à l’aide du bulletin d’inscription joint}}
(nombre de places limitées): snppsy@wanadoo.fr
Tarif normal 15€ – Tarif étudiant : 10€ (en prépaiement)
Tarif normal 20€ – Tarif étudiant : 15€ (en paiement sur place)
Gratuit pour les membres du syndicat
Option buffet : 10€ (à indiquer)

Leave A Comment