La croix d’Orient

>>La croix d’Orient

La croix d’Orient

     par Catherine Goulletquer (récit littéraire)

publié le 27 novembre 2018

N’est-ce pas à ce message spirituel que la croix du caporal, éternelle vigie au-dessus des rives de l’Orient, voulait nous conduire ?

Si tous les gars et toutes les filles du monde…

Le caporal-prêtre Chasseraud s’éteint sur l’île grecque de Mytilène (Lesbos) le 11 novembre 1918 à 19 heures. À la même heure, en France, sa famille célèbre l’armistice en le croyant toujours vivant. L’annonce de sa disparition provoque un choc chez sa jeune cousine qui mettra dix ans avant de pouvoir concevoir un enfant. Elle aimerait combler l’absence du défunt par cette vie qu’elle porte en elle mais c’est une fille, Maud, qui naît. Difficile alors pour elle de remplacer l’homme d’église.

Maud n’aura pas d’enfant et sa trajectoire de vie sera bouleversée. À la fin de son existence, toutefois, réapparaît son unique filleule – la fille qu’elle n’a jamais eue – avec laquelle elle va tisser un lien maternel et à qui elle transmet sa mémoire personnelle et familiale.

Quelques années après la disparition de la vieille dame, son héritière affective se lance, dans un dernier élan pour clore son deuil, sur les traces du caporal à Mytilène. Commence alors une véritable odyssée en Grèce et en France pour retrouver le lieu où il repose définitivement. Une quête ponctuée par de troublantes synchronicités et soutenue par une kyrielle d’âmes bienveillantes et généreuses.

L’auteure explore ici les thèmes de la violence de l’Histoire, des loyautés inconscientes et des transmissions familiales, de la foi et de la spiritualité, laïque ou religieuse. L’enquête qu’elle mène rend hommage aux presque 300.000 poilus ayant combattu sur le front d’Orient pendant la Grande Guerre, dont plus de 50 000 ne sont pas revenus, ainsi qu’à toutes les autres victimes, françaises ou étrangères, civiles ou militaires, de ce conflit mondial.

L’auteure

Auteure d’une douzaine d’ouvrages individuels ou collectifs (récits, biographies, romans historiques, nouvelles…), Catherine Goulletquer, ancienne journaliste et correspondante de presse à Washington, exerce depuis 2007 le métier de psychopraticienne relationnelle et analyste transgénérationnel dans la région nantaise.

2018-11-27T22:31:20+00:00 Publications|0 Comments

Leave A Comment