Idées et opinions

>Idées et opinions
Idées et opinions 2018-06-29T14:58:15+01:00

Psychothérapie du mal être

publié le 18/11/19 par Yves Lefebvre Le mal-être n'est pas un trouble mental qu'on pourrait décrire puis éradiquer par un médicament ou un protocole de rééducation psychologique. Il n'est pas de nature médicale mais de nature existentielle et relationnelle. Il ressortit aux accidents de parcours de la condition humaine quand la construction de soi comme sujet capable de se réaliser dans sa propre forme d'être et d'agir dans la vie de façon créative a été freinée ou empêchée. Le mal-être dont nous nous occupons se transforme naturellement au fur et à mesure que le sujet advient, ce que nous appelons le processus de subjectivation, et ce processus ne se développe que dans une qualité relationnelle particulière tenant davantage à l'être [...]

Psychothérapies sur ordonnance:

publié le 17/07/19 Une expérimentation en cours dans quelques départements permet de pouvoir bénéficier d'un certain nombre de consultations chez un psychologue sur prescription médicale ; c'est un protocole très précis qui fait l'objet d'évaluations régulières de l'évolution des symptômes. Cette expérimentation a vocation de se généraliser rapidement partout en France. Le psychologue devient alors tout comme l'infirmier ou le kinésithérapeute, un auxiliaire médical qui applique une ordonnance et un protocole de soins. Admettons que cela parte d'une bonne intention de la part des pouvoirs publics : moins de médicaments, plus de soutien par la parole et la présence, c'est en quelque sorte une reconnaissance du rôle de la psychothérapie dans le soin psychique. Or, cette apparente avancée n'en est pas [...]

Intelligence Artificielle

par Bertrand de la Vaissière analyste jungien Un rêve étrange Stephanos est un cadre supérieur ? Il s’occupe de hautes technologies. Depuis moins de deux ans il poursuit sa quête en venant partager ses rêves et ses tracas avec un thérapeute. Il a le désir de changer de vie pour n’être plus soumis à la pression infernale qu’il subit. Moins de trente séances seulement  ont pu se dérouler. Les contraintes professionnelles qu’il ne  maîtrise pas perturbent quelque peu l’échange. Celui qui l’accompagne accepte de bon gré tous les empêchements qui contredisent la marche normale d’une analyse. Le patient a tenu bon malgré ces intermittences, et, depuis quelque temps, il témoigne de plus d’engagement, dans la limite de ses possibilités. Pour qualifier [...]

Gilets jaunes et autres considérations

Saint Augustin  (4éme-5éme siècle) dont la philosophie a inspiré de nombreux successeurs et commentateurs par la suite (dont Hanna Arendt…), distinguait trois sortes de libido. La première libido sentiendi correspond à la tendance à satisfaire les désirs des sens. La libido sciendi désigne la propension quelque peu vaniteuse à vouloir appréhender la vérité  par la seule raison. La sonorité de la dernière, la libido dominandi, est évocatrice et elle trahit la volonté de puissance de domination sur l’autre, et comme la seconde l’orgueil. La première se retrouve, partiellement, dans l’inconscient de la première  topique freudienne et on sait que le maître viennois n’a jamais tout à fait renoncé à fonder son système sur l’importance de l’instinct sexuel. Le ça de [...]

Devoir de résistance

Publié le 3/10/19 Devant la médicalisation de l'existence et l'hyper réglementation qui menace en particulier notre profession, en voulant réduire la psychothérapie à un acte paramédical, mais qui menace plus globalement la qualité de la vie sociale, les relations humaines et la culture, notre premier devoir est de résister. Ce n'est pas le temps des compromis. Il nous appartient de faire valoir les deux formes des soins de l'âme, psychothérapie dans l'origine grecque du mot, il y a un aspect médical qui s'occupe des troubles mentaux pour aider les personnes à recouvrer la santé psychique, et un aspect philosophique visant à accompagner une personne dans la réalisation d'elle-même, c'est-à-dire lui permettre d'advenir comme sujet de sa propre vie, les symptômes [...]

TIRER LA MOUSTACHE DU LION QUI DORT

  Pourquoi vouloir aller tirer la moustache du lion qui dort ? Par YVES LEFEBVRE membre de la commission déontologie  Introduit par Philippe Grauer ex président du SNPPsy Notre psychothérapie relationnelle, un champ disciplinaire regroupant sous cette appellation par nous contrôlée, un certain nombre de méthodes importantes, axées selon le principe de la relation qui soigne, doit-elle se commercialiser, pardon, se bureaucratiser, à ce point, fût-ce au prix d'y perdre son âme ? L'âme, c'est précisément notre objet, notre sujet, notre matière première. Une chose qui ne soit jamais susceptible de devenir un produit. Un bien non négociable administrativement, alignable sur le politiquement correct, empackagé en vue de mise sur le marché. Si nous nous en tenons à nos valeurs, nous [...]

: « PSYCHIATRIE ÉTAT D’URGENCE »

notes de lecture par Christiane Laurent Un livre de Marion Leboyer et Pierre-Michel Llorca. Vient de sortir aux éditions Fayard. Je vous en conseille la lecture. En quoi ce livre nous concerne-t-il allez vous me dire ? Outre qu'il dresse un état des lieux chiffré et assez exhaustif des défauts et des faiblesses du dispositif actuel concernant la santé mentale, il nous montre clairement la place que la psychiatrie donne aux psychothérapies relationnelles. Ceci me semble devoir être pour nous un repère de base afin de pouvoir définir et cibler les actions que nous voudrions mener en faveur de notre profession. On peut observer, concernant le chapitre « historique », que, comme nous pouvions nous y attendre, seule la psychanalyse ( et ses [...]

DU CÔTÉ DE CHEZ JUNG par Bertrand de la Vaissière

Tendances actuelles Le quatrième congrès européen de psychologie analytique s’est tenu en Avignon, dans les salles du Palais des Papes (excusez du peu) en cette fin d’été du 29 aout au 2 septembre. Le précongrès destiné à des étudiants, des thérapeutes et des sympathisants traitait d’items jungiens un peu moins classiques que ceux dont on a l’habitude mais tout aussi importants dans le corpus de la psychologie complexe. L’interdisciplinarité des recherches sur la psyché, n’a pas peu contribué on le sait à différencier et à étoffer l’approche jungienne, ce qui est particulièrement net dans la deuxième partie de l’œuvre de Jung et cela a été souligné dès l’abord. Cette attitude ouverte et complexe que l’on retrouvera aussi chez des penseurs [...]

Introduction à l’éthique relationnelle en psychothérapie

Une intervention lors de la journée d’étude : « la relation thérapeutique » du 16 mai 2018 Publié le 23 mai 2018 par Yves LefebvreSuperviseur agréé par le SNPPsy, membre de la commission déontologie. Quand c’est la relation qui soigne, quand elle est le moteur et le carburant principal de la psychothérapie, ce ne peut pas être n’importe quelle relation parce que toute relation, même positive, sympathique, éducative, soutenante, chaleureuse ou charitable ou encore amoureuse n’est pas spécifiquement thérapeutique.La relation thérapeutique comporte plusieurs ingrédients qui ont chacun leur effet spécifique. Ainsi par exemple la relation à base de neutralité bienveillante de la psychanalyse favorisera le transfert, c’est-à-dire que l’effacement de la réalité du psychanalyste permettra la projection sur lui d’anciens affects qui ne [...]

Y a-t-il une place pour l’amour dans l’éthique ? Y a-t-il une place pour l’éthique dans l’amour ?

Publié le 30 mars 2018 Par Alain Masson , membre de la commission déontologie Combien de « Je t’aime » sont inextricablement mêlés au sein de la relation, fondement même du processus thérapeutique ? Y sommes-nous suffisamment attentifs ? Savons-nous les discerner, les différencier comme on savait le faire dans la Grèce antique ? Oserions-nous en avoir moins peur ? Oserions-nous les considérer comme une substance à alchimiser, comme la Materia Prima du travail thérapeutique ?La confrontation accompagne notre évolution : de la bataille entre chiots, se disputant les mamelles de leur mère, à la sainte colère de l’amour inconditionnel, qui ne peut accepter n’importe quoi de l’autre, précisément parce qu’il l’aime, la relation d’amour fait des étincelles tout au long du chemin. Aveuglément jalouse au départ, la [...]

DU CÔTÉ DE CHEZ JUNG par Bertrand de la Vaissière

Publié le 22 mars 2018 SAPIENS, de Yuval Noah Harari * J’ai lu Sapiens ces derniers mois avec des sentiments mêlés d’admiration face à l’érudition et aux capacités de synthèse dont témoigne l’auteur et d’agacement lorsqu’il énonce certaines affirmations insuffisamment étayées qui ne sont que des opinions. L’ambition d’Harari est de synthétiser l’histoire du monde et notamment celle de l’espèce humaine actuelle depuis l’origine et jusqu’à son dépassement possible. Rien que ça ! Le livre est évidemment éloigné en apparence des préoccupations immédiates des psy. Encore que l’ontogénèse s’articule avec la phylogénèse, autant que l’inconscient personnel dépend dans une certaine mesure de l’inconscient collectif. Et puis l’opus d’Harari donne le ton d’une époque et fait donc partie intégrante de l’environnement cognitif. [...]

DE L’ÉMERGENCE D’UNE PROFESSION À LA NAISSANCE D’UN CHAMP CLINIQUE

LA PSYCHOTHERAPIE RELATIONNELLE , de Philippe Grauer et Yves Lefebvre Le voilà enfin, il est paru, déjà annoncé lors du congrès mondial de la psychothérapie l’été dernier, telle l'arlésienne, il s'est bien fait attendre . Vous pouvez enfin le trouver, son prix modique ( moins de 15€) ne dit pas sa vraie valeur . Ayant eu le privilège de le lire en avant première je vous livre donc mes impressions et réflexions . Il est écrit par deux « poids lourds », de notre syndicat, Philippe notre ex président (toujours actif dans notre conseil d'administration) et Yves militant depuis toujours et actuellement membre de notre commission déontologie. Ce livre fonde et circonscrit le champ clinique de la psychothérapie relationnelle dans [...]