Idées et opinions

>Idées et opinions
Idées et opinions 2018-06-29T14:58:15+00:00

DU CÔTÉ DE CHEZ JUNG par Bertrand de la Vaissière

Tendances actuelles Le quatrième congrès européen de psychologie analytique s’est tenu en Avignon, dans les salles du Palais des Papes (excusez du peu) en cette fin d’été du 29 aout au 2 septembre. Le précongrès destiné à des étudiants, des thérapeutes et des sympathisants traitait d’items jungiens un peu moins classiques que ceux dont on a l’habitude mais tout aussi importants dans le corpus de la psychologie complexe. L’interdisciplinarité des recherches sur la psyché, n’a pas peu contribué on le sait à différencier et à étoffer l’approche jungienne, ce qui est particulièrement net dans la deuxième partie de l’œuvre de Jung et cela a été souligné dès l’abord. Cette attitude ouverte et complexe que l’on retrouvera aussi chez des penseurs [...]

Introduction à l’éthique relationnelle en psychothérapie

Une intervention lors de la journée d’étude : « la relation thérapeutique » du 16 mai 2018 Publié le 23 mai 2018 par Yves LefebvreSuperviseur agréé par le SNPPsy, membre de la commission déontologie. Quand c’est la relation qui soigne, quand elle est le moteur et le carburant principal de la psychothérapie, ce ne peut pas être n’importe quelle relation parce que toute relation, même positive, sympathique, éducative, soutenante, chaleureuse ou charitable ou encore amoureuse n’est pas spécifiquement thérapeutique.La relation thérapeutique comporte plusieurs ingrédients qui ont chacun leur effet spécifique. Ainsi par exemple la relation à base de neutralité bienveillante de la psychanalyse favorisera le transfert, c’est-à-dire que l’effacement de la réalité du psychanalyste permettra la projection sur lui d’anciens affects qui ne [...]

Y a-t-il une place pour l’amour dans l’éthique ? Y a-t-il une place pour l’éthique dans l’amour ?

Publié le 30 mars 2018 Par Alain Masson , membre de la commission déontologie Combien de « Je t’aime » sont inextricablement mêlés au sein de la relation, fondement même du processus thérapeutique ? Y sommes-nous suffisamment attentifs ? Savons-nous les discerner, les différencier comme on savait le faire dans la Grèce antique ? Oserions-nous en avoir moins peur ? Oserions-nous les considérer comme une substance à alchimiser, comme la Materia Prima du travail thérapeutique ?La confrontation accompagne notre évolution : de la bataille entre chiots, se disputant les mamelles de leur mère, à la sainte colère de l’amour inconditionnel, qui ne peut accepter n’importe quoi de l’autre, précisément parce qu’il l’aime, la relation d’amour fait des étincelles tout au long du chemin. Aveuglément jalouse au départ, la [...]

DU CÔTÉ DE CHEZ JUNG par Bertrand de la Vaissière

Publié le 22 mars 2018 SAPIENS, de Yuval Noah Harari * J’ai lu Sapiens ces derniers mois avec des sentiments mêlés d’admiration face à l’érudition et aux capacités de synthèse dont témoigne l’auteur et d’agacement lorsqu’il énonce certaines affirmations insuffisamment étayées qui ne sont que des opinions. L’ambition d’Harari est de synthétiser l’histoire du monde et notamment celle de l’espèce humaine actuelle depuis l’origine et jusqu’à son dépassement possible. Rien que ça ! Le livre est évidemment éloigné en apparence des préoccupations immédiates des psy. Encore que l’ontogénèse s’articule avec la phylogénèse, autant que l’inconscient personnel dépend dans une certaine mesure de l’inconscient collectif. Et puis l’opus d’Harari donne le ton d’une époque et fait donc partie intégrante de l’environnement cognitif. [...]

DE L’ÉMERGENCE D’UNE PROFESSION À LA NAISSANCE D’UN CHAMP CLINIQUE

LA PSYCHOTHERAPIE RELATIONNELLE , de Philippe Grauer et Yves Lefebvre Le voilà enfin, il est paru, déjà annoncé lors du congrès mondial de la psychothérapie l’été dernier, telle l'arlésienne, il s'est bien fait attendre . Vous pouvez enfin le trouver, son prix modique ( moins de 15€) ne dit pas sa vraie valeur . Ayant eu le privilège de le lire en avant première je vous livre donc mes impressions et réflexions . Il est écrit par deux « poids lourds », de notre syndicat, Philippe notre ex président (toujours actif dans notre conseil d'administration) et Yves militant depuis toujours et actuellement membre de notre commission déontologie. Ce livre fonde et circonscrit le champ clinique de la psychothérapie relationnelle dans [...]

LES PSYS FERONT-ILS FACE AUX QUATRE CAVALIERS ?

par Yves Lefebvre Une assemblée générale intéressante, vivante et conviviale a réuni environ 10% des membres du syndicat si l'on additionne les présents et les procurations. C'est-à-dire que 90% des membres n'ont même pas pensé à envoyer leur pouvoir, encore moins leur avis ou leurs idées, et encore moins leur candidature à un poste de responsabilité ou dans une commission. De ce fait, le conseil d'administration, les commissions et les antennes régionales s'essoufflent faute d'un nombre suffisant d'acteurs, tandis que continuent de planer des menaces sur notre profession auxquelles il devient difficile de faire face par manque de militance. Le propos n'est pas de culpabiliser quiconque mais de tenter d'analyser le phénomène dont dépend l'avenir de notre belle institution. Un [...]

Et les Mistrals gagnants

Envie de partage par Céline Pollantru membre adhérente du SNPPsy Je suis allée voir le film documentaire «  Et les Mistrals Gagnants » de Anne- Dauphine Juliand et je voulais partager avec vous ce qui m’a frappée . Nous avons sans doute tous et toutes eu dans notre entourage des personnes en fin de vie ou souffrant de maladies graves . Je trouve que les enfants que nous montre le film nous obligent à l’humilité et à revenir à des repères de base :  . tant qu’on n’est pas mort, on est vivant  . après avoir été triste de perdre un ami ou un proche, on peut de nouveau être heureux  . quand on ne souffre pas, on peut jouer, vivre, rire avec des ami(e)s [...]

Du côté de chez Jung

{Par Bertrand de la Vaissière membre titulaire du SNPPsy } {{Mort imminente et transcendance Une autre anabase}} Certains livres entrouvrent des portes et contribuent à mettre fin à un état d’irrésolution en balayant des questions restées sans réponse ou en les référant autrement. Ils apportent dans le même temps une nourriture attendue depuis longtemps. Le témoignage de Eben Alexander est de ceux là. Cet homme, professeur en neurochirurgie, relate dans un opuscule au titre apparemment racoleur « La preuve du paradis »* comment ses convictions scientifiques matérialistes ont été mises à l’épreuve après une expérience de mort imminente dans un état de coma profond qui a duré sept jours. ** Jusqu’à cet incident majeur (méningite bactérienne à E coli, atypique, voire orpheline) [...]